Ail à 3 angles / Allium triquetrum L. / Amaryllidaceae

Ecologie :

 

L’ail à 3 angles a des origines méditerranéennes.

Cette plante se multiplie par graines mais aussi par division du bulbe principal.

De nature vigoureuse et prolifique, elle s’est naturalisée dans de nombreuses localités et son invasion est préoccupante. Une fois installée, les espèces locales disparaissent et il est impossible de s’en débarrasser.

Elle croît souvent sur les talus, les friches et les fossés en population dense une fois bien installée.

On la trouve du bord de mer jusqu’aux collines.

Elle est plutôt rare et localisée pour le moment, toujours en population importante.

 

 

Description :

 

Un petit bulbe de forme ovoïde, blanc, donne naissance à deux ou trois longues feuilles basales.

A l’écrasement, il se dégage une forte odeur d’ail.

La tige florale mesure de 20 à 40 cm, de forme triangulaire (cf. « à 3 angles, ou triquètre »).

Elle porte des fleurs blanches, du mois de mars à juin, en ombelle penchée d’un seul côté

Au milieu des pétales, on distingue une nervure verte.

 

Utilisation :

 

Il a été introduit grâce à ses propriétés culinaires et ornementales.

Tout comme l’ail de cuisine, cet ail est comestible :

Le bulbe, les feuilles et les fleurs se mangent. Attention toutefois à l’endroit où vous le ramasserez.

Certaines zones de récolte ne sont pas conseillées comme les bords de sentier fréquentés par exemple.

 

Concernant le jardin d’ornement, c’est une belle plante facile de culture et magnifique à la floraison, mais ses propriétés invasives ne jouent pas en sa faveur.

Nous vous déconseillons  de planter cet ail, quelque soit l’endroit, mais aussi de manipuler des bulbes.

De nombreux jardiniers ne savent plus comment l’enlever de leur gazon, et nous ne nous lasserons pas de répéter que malheureusement, ce n’est plus possible.

L’emploi d’un désherbant commercial n’est efficace que sur la partie visible de la plante, mais pas sur le bulbe.

D’une manière générale, il faut se méfier de tous les « légumes-racines » qui repartent d’eux même, comme par exemple le poireau perpétuel, l’oignon rocambole, le topinambour…

 

Pour toutes ces raisons, suivez notre conseil : évitez de planter cet ail chez vous ! Mais si vous trouvez une belle station où il est déjà installé, n’hésitez pas à faire une belle récolte.