Le gouet - Suge Belarra - Arum maculatum L. Araceae

Nom vernaculaire français : gouet, du latin gubia, gouge, pour la forme de la spathe enveloppant l'épi floral

Nom vernaculaire basque : Suge-Belarra

Binôme latin, genre et espèce :

Arum : du grec aron, nom d'une espèce alimentaire ; italicum, d'Italie

Auteur : L. = Carl Linnaeus ou Carl von Linné (1707-1778), botaniste suédoisauteur de la première description de l'espèce.

Nom de famille : Araceae

 

 

Le Gouet - Suge-Belarra

Ecologie

 

Le gouet est une plante commune qui affectionne les sous-bois, haies et buissons. Il se développe dans un sol riche et frais, depuis l'étage inférieur jusqu'à l'étage montagnard des Pyrénées.

L'inflorescence du gouet dégage une odeur qui attire et piège certains moucherons : une barre de poils les garde prisonniers le temps qu'ils s'ébattent et contribuent ainsi à la pollinisation des fleurs femelles.

 

 

Description

 

 

Le gouet est une espèce vivace pouvant atteindre une hauteur de 50 cm.

Les fleurs mâles et femelles, réunies sur un axe charnu (le spadice) entouré d'une grande feuille modifiée (le spathe), apparaissent en avril-mai.

Ses feuilles se développent au printemps, en forme de fer de flèche, parfois tâchées de noir.

Ses baies rouge vif, murissent en automne, disposées sur une grappe compacte et dressée.

 

Utilisations

 

Les baies du gouet sont toxiques.

Cependant, autrefois, en période de disette, les tubercules étaient consommés après avoir subi une cuisson prolongée afin d'atténuer leur amertume.

Les sangliers aussi affectionnent ces tubercules, qu'ils déterrent et consomment après avoir sectionné les feuilles.