La trompette de Méduse - Narcissus

Narcissus bulcodomium

Nom vernaculaire français : Méduse est une de strois Gorgones de la mythologie grecque, et la seule à être mortelle, peut être est ce une allusion à la toxicité de la plante ?
Trompette faisant allusion à la forme de la corolle.
Nom vernaculaire basque :
Binôme latin, genre et espèce : Narcissus du grec narkaô assoupir, d'où narcotique, causant un assoupissement douloureux ; buldoconium du grec bolbos, bulbe et kôdion, diminutif de kôas, toison : bulbe à enveloppe description de l'espèce.
Nom de famille : Amaryllidaceae

 

Ecologie

Cette proche cousine de la jonquille (Narcissus pseudonarcissus L.) peuple les landes et prairies humides du Pays basque. Son aire de répartition est assez restreinte, on peut la rencontrer au Maroc, au Portugal en Espagne et dans le sud ouest de la France. La trompette de Méduse est une plante vivace de 10 à 30 cm qui apprécie les sols humides et plutôt acides. En montagne elle est visible jusqu'à 1 300 m d'altitude.

 

 

Description

Comme tous les narcisses c’est une plante à bulbe. Cet organe végétal souterrain lui permet de reformer chaque année ses parties aériennes (feuilles, fleurs). Elle a généralement 2 à 4 feuilles très étroites, longues et glabres.
La floraison se déroule à la fin de l’hiver (février mars). La fleur jaune pâle et solitaire, se présente sur le sommet d’une longue tige (pédoncule). Au printemps, la fleur laisse place au fruit, une capsule ovoïde contenant de nombreuses graines.

 

Utilisations

Tous les narcisses (y compris la jonquille) sont toxiques à haute dose. Cependant, à une certaine époque, ils ont été utilisés comme purgatif, laxatif et fébrifuge. Mais la renommée des narcisses vient surtout de la singularité et de la beauté des fleurs. Ils sont ainsi, largement utilisés comme plantes ornementales.