Désinfecter un sécateur

Le sécateur est un outil indispensable pour les jardiniers que nous sommes.

Régulièrement utilisé, il est en contact avec des maladies et il peut les transmettre d’une plante à l’autre.

De plus, un sécateur mal aiguisé coupe mal, il reste des lambeaux

C’est pourquoi il doit être désinfecté et entretenu après chaque usage, si nous voulons garder nos plantes plus longtemps et éviter d’acheter un sécateur tous les ans.

 

 

1 / Nettoyer les lames

 

A force de tailler, la sève se colle sur les lames, lesquelles seront alors porteuses de virus ou bactéries (surtout si vous taillez des arbustes malades).

Avec un tampon de ouate  et un produit désinfectant, désinfecter les lames.

Il existe plusieurs produits désinfectants :

Solution javellisée

Alcool à brûler

Betadine (très efficace, même périmée)

2 / Affûter la lame mobile

 

La lame mobile est la lame qui coupe (partie supérieure sur la photo), alors que la contre-lame sert d’appui (partie inférieure).

L’affûtage étant une technique qui s’apprend plus manuellement que textuellement, nous vous invitons soit à venir au Jardin botanique pour vous la montrer soit à vous renseigner auprès de vos amis jardiniers.

Quelques petits outils sont nécessaires :

Une pierre à aiguiser rectangulaire

Du papier de verre très fin

3 / Examiner l’état du ressort

 

Si le ressort est trop détendu, il faut changer la pièce.

Les pièces de sécateur peuvent être vendues au détail dans certains magasins spécialisés.

 

4 / Vérifier le serrage des lames

 

Avec une clé plate, resserrer si nécessaire la pièce qui permet le serrage des deux pièces mobiles de votre sécateur.

 

5 / Lubrifier les parties articulées

 

Mettre quelques gouttes de lubrifiant aux jonctions articulées de votre sécateur. Vous pouvez tout à fait utiliser une huile végétale.

Principalement au point d’attache des deux parties mobiles, parfois sur la partie qui permet de mettre le sécateur en sécurité.

Actionner manuellement, plusieurs fois d’affilée, votre sécateur pour bien faire pénétrer cette huile dans le système.

L’objectif de cette action est de faire moins d’effort pour tailler, et donc d’économiser vos efforts.

 

6 / Nettoyer le manche et supprimer les points de rouille.

 

Pour nettoyer le manche, on utilise une brosse dure.

Pour la rouille, frotter avec de la laine d’acier et mettre de l’huile 3 fonctions (lubrifiant, nettoyant, anti-rouille).

 

Une fois ces opérations terminées, laisser sécher votre sécateur dans un endroit sec jusqu’à la prochaine utilisation.

Rappelez-vous que « moins l’outil coupe, plus je peine », ce qui peut provoquer des troubles musculo squelettiques comme les tendinites, canal carpien, épicondylite,…

Source : http://www.msa-alpesvaucluse.fr